Archive janvier, 2009

Avant-goût

Écrit par francois on 31 janvier 2009 | Reconquête |

Comme je viens tout juste de recevoir les numérisations des planches de Reconquêtes réalisées à ce jour, je me permets d’en tirer une case que voici:

Encre de Chine, aquarelle et encre de couleur

Encre de Chine, aquarelle et encre de couleur

Pour les textes des bulles, il faudra attendre l’album…

2 commentaires pour l'instant

Étude de cavalières Sarmates

Écrit par francois on 29 janvier 2009 | Esquisses, Reconquête |

Recherches de positions pour un dessin (le même auquel étaient destinées les études d’aurochs présentées un peu plus bas). La quête du mouvement juste peut parfois se révéler longue et répétitive alors qu’à d’autres moments, la posture idéale et recherchée naît subitement d’un griffonnage informe.

 

Crayon et feutre sur papier

Crayon et feutre sur papier

aucun commentaire pour l'instant

Si peu de temps…

Écrit par francois on 26 janvier 2009 | Esquisses, Reconquête |

Désolé, je n’ai pas eu le temps de numériser quelque dessin que ce soit dans ce que j’ai fait récemment. Allez, pour me faire pardonner, deux études de personnages de Reconquêtes

 

Crayon, feutre et gouache

Crayon, feutre et gouache

 

Crayon, feutre et gouache

Crayon, feutre et gouache

aucun commentaire pour l'instant

Esquisse de case

Écrit par francois on 22 janvier 2009 | Esquisses, Millénaire |

Poursuivant Millénaire en attendant que se clarifie définitivement la situation des Humanoïdes Associés, je présente ci-dessous une recherche pour une case de la trente-neuvième planche. C’est le genre d’esquisse qui sert de base au dessin final, des changements et des ajustements interviennent donc inévitablement au moment du crayonné ultime.

Crayon sur papier

Crayon sur papier

aucun commentaire pour l'instant

Coloration de Millénaire

Écrit par francois on 20 janvier 2009 | Millénaire |

En primeur, une case extraite de l’essai d’un coloriste pour le cinquième tome de Millénaire. Il s’attaquait à la planche 4 et ce n’est pas mauvais, loin de là, mais il y a place à amélioration. Bien sûr, tout est souvent dans les petits détails et cette case ne fait pas exception: les récipients gagneraient à être dorés, le pichet de terre cuite devrait être plutôt brun-roux et la chemise de nuit blanche au lieu de ce bleu métallique anachronique. La scène se déroulant le matin, l’ensemble pourrait idéalement baigner dans une lumière légèrement jaunâtre.

À la décharge du coloriste, je dois préciser que l’essai lui a été demandé par l’éditeur sans que lui soit donné la moindre indication; il s’en est donc tiré comme il le pouvait. En temps normal, je fournis des précisions détaillées de ce que je désire et je réalise moi-même manuellement des colorations servant d’exemple. Cela aiguille -et aiguillonne- le coloriste, lui traçant la voie vers un résultat que je souhaite toujours plus près de ce que j’ai en tête. J’essaie également, autant que possible, de lui laisser une part de liberté, sinon quel plaisir pourrait-il tirer de n’être qu’un éxécutant sans voix au chapitre?

Planche 4, case 5

Planche 4, case 5

4 commentaires pour l'instant

Les Deux Rivières (suite)

Écrit par francois on 19 janvier 2009 | Projets variés |

Quelques études de personnages complétant la galerie entamée dans l’article précédent. Les Deux Rivières est un projet qui restera sans doute en attente encore longtemps, mon temps étant réservé aux séries réalistes pour quelques années.

Encre de Chine et feutre

Encre de Chine et feutre

Encre de Chine et feutre

Encre de Chine et feutre

    

Encre de Chine et feutre

Encre de Chine et feutreEncre de Chine et feutre

aucun commentaire pour l'instant

Des souris qui se fouettent

Écrit par francois on 17 janvier 2009 | Esquisses, Sans catégorie |

Les Deux Rivières” est un projet que j’ai échafaudé en 2002 avec un ami -Guy Julien, pour ne pas le nommer- qui me permettait d’exploiter une autre corde de mon arc graphique. Nous souhaitions créer une bande dessinée au trait gentillet, rondouillet, gros nez et animalier, associé à un scénario plus adulte, plus dur, plus osé… Un exercice de style, en quelque sorte, qui nous aurait permis de nous amuser un brin.

La proposition de projet fut envoyée aux principaux éditeurs européens mais ne reçut pas d’accueil favorable. Entretemps, je m’étais attelé à Millénaire et il ne me fut plus possible de m’en occuper. J’en conçois un certain regret, car ce style de dessin m’amuse et me permet des choses que je ne peux développer avec le traitement réaliste des autres séries. L’histoire et les dessin devaient être truffés de références et de clins-d’oeil à nombre de bandes dessinées actuelles ou ayant bercé notre jeunesse.

À Angoulême, au cours d’un dîner en compagnie de quelques Humanoïdes (avouez que révéler que l’on fraie avec la gent humanoïde se glisse particulièrement bien dans une conversation), on m’expliqua que l’entreprise était un tantinet trop audacieuse: un tel traitement humoristique associé à un scénario résolument adulte se révélerait casse-gueule éditorialement parlant. Il en résulterait une confusion de la part du public qui ne saurait trop à qui s’adresse la chose. C’est peut-être vrai. Mais peut-être pas, nous ne le saurons sans doute jamais.

De plus, à cette même table et les jours suivants, je fis les frais de moult taquineries en raison des propos d’un Humano notoire qui précisa qu’il était demeuré un moment interloqué devant ce projet de “souris qui se fouettent” (sic). C’était évidemment en raison du dessin présenté ci-dessous (le second) et qui, visiblement, lui était resté en mémoire.

Encre de Chine et feutre

Encre de Chine et feutre

 

Encre de Chine et feutre

Encre de Chine et feutre

Encre de Chine et feutre

Encre de Chine et feutre

Encre de Chine et feutre

Encre de Chine et feutre

 

Encre de Chine et feutre

Encre de Chine et feutre

aucun commentaire pour l'instant

Point final imminent?

Écrit par francois on 14 janvier 2009 | Sans catégorie |

De drôles de bruits courent, il se dit que les Humanoïdes Associés braderaient de grosses séries en une vente de liquidation phénoménale (ou apocalyptique). Certains fleurons mythiques de la maison auraient déjà été cédés à Delcourt ou à d’autres éditeurs.

Il se dit aussi -mais s’il fallait croire tout ce qu’on dit- que le cas des Humanos serait définitivement réglé le 20 janvier; sera-ce positivement ou négativement? Tout dépend évidemment du côté où l’on se trouve et de l’angle sous lequel on considère la question. De mon côté, je n’en sais guère plus (ou si peu) et si quelqu’un en sait davantage, je lui serais très reconnaissant de me faire partager ses informations à ce sujet.

Quoi qu’il en soit, comme je me suis engagé à le faire et jusqu’à ce qu’on me signale que je travaille pour rien, je poursuis la réalisation des planches du tome 5 de Millénaire.

 

Millénaire 5, planche 3, case 4

Millénaire 5, planche 3, case 4

4 commentaires pour l'instant

Corne d’auroch!

Écrit par francois on 13 janvier 2009 | Esquisses, Reconquête |

On peut voir ci-dessous quelques études de bovidés pour un projet panoramique de grandes dimensions, en lien avec Reconquêtes, sur lequel je travaille à intervalles irréguliers.

Les taureaux (ou encore les aurochs) sont, avec les ours, les grands félins et les éléphants, les animaux qui ont ma préférence (en dessin seulement, cependant. Car dans la vie quotidienne, ce sont les hippopotames qui ont ma faveur, et ce en raison de l’affection indéfectible qu’ils vouent à leur maître). Quant aux aurochs, ces bovins ombrageux, ils semblent  directement issus d’un bloc de pierre et paraissent avoir pris vie sous la main d’un sculpteur fou tant ils semblent compacts et inébranlables. Pourtant, ces masses de muscles, cornues et mugissantes, peuvent (ou plutôt pouvaient) se mouvoir avec une vivacité et une vitesse que ne laisserait pas supposer leur structure robuste et primitive; quel défi, à n’en point douter, cela devait-il être pour nos ancêtres que d’en rapporter un cuisseau à la caverne.

Crayon et feutre

Crayon et feutre

Crayon sur papier

Crayon sur papier

Crayon et feutre

Crayon et feutre

aucun commentaire pour l'instant

Instant volé

Écrit par francois on 9 janvier 2009 | Esquisses |

En dessin, il est des positions, plus que d’autres, qui sont un défi lancé au talent du dessinateur réaliste; je pense que chacun à les siennes. Certaines sont aussi une source d’admiration et incarnent parfaitement l’impossible, le but d’une quête graphique sans fin.

Pour ma part, il en est une en particulier qui retient mon attention et renaît sans lassitude sous la mine de mon crayon; il s’agit d’une posture anodine, quotidienne, adoptée sans presque y penser par le beau sexe. Elle n’est l’affaire que de quelques précieuses secondes et pourtant combien de grâce et de charme s’en exhalent. Quelle joie pour l’oeil que ce petit instant volé sans vergogne; mais après tout, l’observation d’après nature n’est-elle pas la meilleure, la plus bénéfique?.

J’adore ce geste d’une rare élégance qui, d’un seul mouvement, tout en ployant parfois légèrement la nuque, tend les épaules, fait jaillir la poitrine et saillir les omoplates.

Techniquement, la flexion des bras et la torsion des poignets ne sont pas naturelles, cela contribue sans doute à la difficulté de rendre crédible cette action en dessin. J’en ai sûrement encore pour des années à chercher, et à griffonner en tentant d’atteindre la plus grande justesse…

 

Crayon, feutre, crayon de couleur

Crayon, feutre, crayon de couleur

4 commentaires pour l'instant

Suivant »