Archive septembre, 2010

De l’utilité des préliminaires

Écrit par francois on 16 septembre 2010 | Esquisses, Reconquête |

J’offre en pâture à vos yeux avides quelques études et recherches de postures ou expressions. Vous trouverez, sous ces dernières, cinq cases à la réalisation desquelles elles ont été utiles. Ces cases sont d’ailleurs en cours; sur certaines on peut voir le travail de coloration qui a été entamé.

Je ne fais pas systématiquement d’esquisses préliminaires de ce genre pour toutes les cases, mais cela se révèle parfois nécessaire dans le cas de positions ou d’expressions dont je pressens qu’elles pourraient m’imposer un tâtonnement plus ou moins important. Il est, en effet, préférable d’éviter de gommer et de recommencer le dessin plus d’une fois sur ce papier, car cela laisse un effet de grisonnement qui n’est pas souhaitable. De plus, le frottement répété de la gomme affecte la surface du support et nuit à l’application idéale de la couleur par la suite.

Une fois que l’esquisse atteint un degré de qualité satisfaisant, je la redessine sur la planche au crayonné. Il y a souvent des ajustements et des modifications à apporter, mais cette ébauche joue bien son rôle de base au dessin qui va suivre et m’évite ainsi les désagréments du procédé de l’essai-erreur-recommencement.

Bref, quoi qu’on en pense ou qu’on en dise, les préliminaires ont leur utilité, à preuve:

 

Crayon sur papier

Crayon sur papier

 

 

Crayon sur papier

Crayon sur papier

 

 

Crayon sur papier

Crayon sur papier

 

 

Crayon sur papier

Crayon sur papier

 

 

Encre de chine et encre de couleur sur papier

Encre de chine et encre de couleur sur papier

 

 

Encre de Chine et acrylique sur papier

Encre de Chine et acrylique sur papier

 

 

Encre de Chine et acrylique sur papier

Encre de Chine et acrylique sur papier

 

 

Encre de Chine et encre de couleur sur papier

Encre de Chine et encre de couleur sur papier

4 commentaires pour l'instant

Ab Irato 1

Écrit par francois on 13 septembre 2010 | Nouvelles |

Je ne saurais faire autrement qu’attirer votre attention sur la sortie du premier tome d’une nouvelle série signée de la main de Thierry Labrosse. Ce talentueux confrère nous offre, après une absence de deux ou trois ans, un album présentant un traitement différent de ce qu’il a fait précédemment, mais toujours de grande qualité. Il s’agirait d’un récit se déroulant à Montréal, dans un avenir moyennement éloigné, à une époque où la population mondiale a dramatiquement décru et où l’eau, en revanche, a inondé une grande partie des terres jadis émergées.

J’en parle, non pas à travers mon chapeau, mais tout de même sans avoir pu jeter un coup d’oeil au résultat final: le livre n’étant pas encore parvenu jusqu’à la petite librairie du village d’à côté. Cependant, les crayonnés que l’auteur avait eu la gentillesse de me montrer, il y a déjà un bon moment, étaient du meilleur augure. Et puis, de toute façon, le talent mis en oeuvre pour la réalisation de ses albums précédents encourage à courir les yeux fermés (pas facile, je sais, mais essayez quand même) se procurer ce premier tome d’Ab Irato intitulé « Riel ».

 

Le lancement aura lieu chez Planète BD, rue St-Denis, à Montréal, le jeudi 23 septembre à 17 heure.

 

aucun commentaire pour l'instant

C’est à boire!…

Écrit par francois on 8 septembre 2010 | Nouvelles |

Un petit mot pour souligner que la microbrasserie “Le Naufrageur“, de Carleton (ici-même, en Gaspésie, à vingt minutes de chez moi, pour être précis) rend disponible en bouteilles les bières “Colborne” et “Léonne“. On ne pouvait, à ce jour, se les procurer qu’en gros cruchons peu commodes pour une ou deux personnes. Ce nouveau contenant les rendra désormais beaucoup plus accessibles aux amateurs de bières typées, ainsi qu’aux autres buveurs, que n’effraierait pas la perspective de tromper leur Bud ou leur Wild Cat quotidienne pour une aventure gustative pleine de promesses et peut-être enivrante.

Sont présentées ci-dessous la “Colborne” et la “Léonne“, disponibles pour le moment sur place, à la microbrasserie. Elles seront distribuées aux différents points de vente habituels dans la province dès que les cuves seront pleines et permettront de répondre à la demande toujours croissante. On peut découvrir aussi, toujours ci-dessous, la “Malauze“, qui sera mise en marché ultérieurement, ainsi que l’étiquette de la “St-Barnabé”, à goûter dans quelques semaines. Si ce sujet peu commun est traité dans ce blog, c’est que les illustrations des étiquettes sont de la main de votre humble serviteur.

http://www.lenaufrageur.com/

 

 

 

 

4 commentaires pour l'instant