Archive décembre, 2010

Suite de l’affaire de la couverture

Écrit par francois on 21 décembre 2010 | Reconquête |

Suite de la réalisation de l’illustration de couverture de Reconquêtes 1, “La Horde des Vivants“.

On voit donc, d’abord, le prototype que fut le dessin ayant servi de base (dessin qui, ayant plu à l’éditeur et à ses sbires, fut désigné comme étant à privilégier comme inspiration pour la couverture). l’étape suivante est celle de l’esquisse; viennent ensuite le crayonné et la couche de fond. En conclusion, on peut voir le travail achevé ou presque. Il s’git de la version non retouchée, il reste donc quelques ajustements et corrections, mais ce qui est présenté en bas est assez près de l’effet final. Beaucoup d’espace a été laissé autour du personnage et de sa monture, afin de permettre au maquettiste de recadrer et surtout d’éviter l’effet “coincé” que l’on ressentait sur le premier dessin (qui n’était à l’origine qu’une recherche et n’était pas destiné à se voir offrir l’honneur de la couverture).

 

Encre de chine, aquarelle et acrylique sur papier

Encre de chine, aquarelle et acrylique sur papier

 

 

Esquisse (crayon sur papier)

Esquisse (crayon sur papier)

 

 

Huile diluée sur toile (couche de fond)

Huile diluée sur toile (couche de fond)

 

 

Huile sur toile

Huile sur toile

 

 

Détail

Détail

2 commentaires pour l'instant

Coffret et intégrale Millénaire

Écrit par francois on 20 décembre 2010 | Millénaire, Nouvelles |

Une ligne très rapide pour signaler la disponibilité du premier cycle de Millénaire en un seul volume. Une intégrale qui est offerte dans le coffret apparaissant ci-dessous.

Les aventures de Raedwald le Saxon sont éditées, comme toujours, chez Les Humanoïdes Associés.

 

aucun commentaire pour l'instant

Les dessous du découpage dessiné

Écrit par francois on 11 décembre 2010 | Esquisses, Reconquête |

Appréciez, ci-dessous, quelques unes des étapes précédant la réalisation d’une planche.

Simultanément, à la lecture du découpage écrit, le processus s’enclanche et si la composition de la planche ne se présente pas aussitôt à l’esprit comme une évidence (cela se produit parfois), se multiplient alors les petits essais en marge de la feuille même. 

Ces gribouillis insignifiants servent évidemment à dénicher le moyen le plus efficace de traduire en images, dans la forme narrative la plus lisible, tout en servant l’histoire, ce que les auteurs souhaitent raconter.

Feutre sur papier

Feutre sur papier

 

 

Suit l’étape du découpage dessiné à proprement parler. Il permet de mettre en place des bases, mais est souvent trahi plus tard, à l’étape du crayonné (ce qui n’était pas totalement concluant est supprimé au profit d’un autre angle de vue, d’une posture plus vraisemblable, d’une expression différente, etc).

Notez que malgré ce qui apparaît sous l’image, ce découpage a été réalisé au crayon, sur papier, et non au feutre à pointe fine (qui est très bien aussi, au demeurant, et contre lequel je n’ai rien, mais ici il s’agit bien de crayon).

Feutre à pointe fine sur papier

Feutre à pointe fine sur papier

 

 

Dans ce cas-ci, exceptionnellement, le découpage écrit a changé en cours de route, après que les auteurs aient décidé de le modifier. Deux planches ont dû être jointes pour n’en former plus qu’une; opération qui a eu des répercussions directes sur la mise en page. Certaines choses ont été conservées, mais de nouvelles sont venues chambarder la composition précédente, surtout dans la partie inférieure.

Crayon sur papier

Crayon sur papier

 

 

Et pour clore, quelques études de positions liées au découpage présenté précédemment.

Toutes les cases et leur contenu n’ont pas droit à ce traitement, il n’intervient que dans le cas d’éléments sur lesquels je m’attarde davantage ou m’interroge, souvent parce que je ne suis pas vraiment certain de trouver du premier coup ce qui me satisfera et que je préfère un essai sur une feuille à part plutôt que d’altérer le papier fin de la planche par un gommage excessif et intempestif.

Crayon sur papier

Crayon sur papier

4 commentaires pour l'instant

Suite de l’exhumation

Écrit par francois on 10 décembre 2010 | Projets variés |

Suite de l’exhumation de ce que livrent les entrailles de mes cartables poussiéreux. Certains de ces dessins sont des recherches liées à la réalisation d’illustrations plus élaborées, d’autres ne représentent rien de plus qu’un moment de délassement graphique.

 

Crayon, encre de Chine et feutre sur papier, 1997

Crayon, encre de Chine et feutre sur papier, 1997

 

 

Encre de Chine et feutre sur papier, 1997

Encre de Chine et feutre sur papier, 1997

 

 

Encre de Chine et feutre sur papier, 1997

Encre de Chine et feutre sur papier, 1997

 

 

Crayon et feutre sur papier, 1997

Crayon et feutre sur papier, 1997

 

 

Encre de Chine et feutre sur papier, 1997

Encre de Chine et feutre sur papier, 1997

10 commentaires pour l'instant

Je ne suis pas qu’un rustaud obsédé

Écrit par francois on 6 décembre 2010 | Projets variés |

Au plus profond de mon poitrail d’airain, protégé du monde cruel par plusieurs centimètres d’un blindage impénétrable de plastacier ionisé, se loge un coeur tendre, que dis-je, coulant et dégoulinant de tendresse.

Si, si, je ne suis pas uniquement la brute épaisse que l’on soupçonne, celle que l’on se plaît à imaginer en train de baver abondamment tout en grifonnant de petites femmes nues aux formes affriolantes. Bien sûr, je suis aussi cela (et c’est beucoup), mais mon arc puissant ne possède pas qu’une corde: il m’est tout à fait possible de faire flèche de plus d’un bois. Les quelques petites illustrations présentées ci-dessous en constituent un exemple ma foi, assez probant:

 

Feutre sur papier

Feutre sur papier

 

 

Feutre sur papier, 1998

Feutre sur papier, 1998

 

 

Feutre sur papier, 1998

Feutre sur papier, 1998

 

 

Feutre sur papier, 1998.

Feutre sur papier, 1998.

 

 

Feutre sur papier, 1998.

Feutre sur papier, 1998.

 

 

Feutre sur papier, 1998.

Feutre sur papier, 1998.

 

 

Sans que cela ait un quelconque lien avec ce qui précède, je signale ici le site de Monsieur Bertrand Thomas ( http://bertrand-thomas.com/blog/index.php?General ), un artiste qui réalise un travail intéressant et qui vaut le coup d’aller jeter un oeil. J’aurais bien voulu lui laisser une appréciation, mais pour parvenir à ajouter un commentaire, il faut reproduire certaines lettres, dont une espèce de O traversé d’une barre oblique: il ne semble pas que mon clavier me le permette (en tout cas, je ne vois rien dessus qui corresponde à ce signe scandinave, mais il est vrai que je suis un sous-australopithèque en la matière). Quoi qu’il en soit, si d’aventure il se risque sur mon site, que Bertrand thomas accepte mes compliments, je trouve que son trompe-l’oeil est fort bien réalisé.

Voyez ci-dessous un aspect de son travail sur un mur en fond de cour:

 

Avant

Avant

 

 

Après

Après

10 commentaires pour l'instant

Vieux stock sorti des boules à mites

Écrit par francois on 2 décembre 2010 | Esquisses, Projets variés |

Ayant eu à ressortir mes cartables de dessins des années passées, je me suis dit qu’il restait là-dedans quelques esquisses et recherches susceptibles d’intéresser ceux que le dessin ne laisse pas indifférents. Je présente donc ci-dessous quelques extraits de mes vieux stocks.

Que les représentantes du beau sexe -et néanmoins lectrices- me pardonnent ce qui leur apparaîtrait (légitimement) comme étant une exploitation éhontée du corps féminin; qu’elle soit convaincues qu’il s’agit bien plutôt d’un hommage, que dis-je, d’un culte à leurs attraits. Attraits qui ne m’ont jamais laissé de glace et dont ma mine chantera les louanges jusqu’à mon ultime souffle. Voilà qui est dit et qu’on se le dise.

 

Étude de casque. Feutre sur papier, 1997.

Étude de casque. Feutre sur papier, 1997.

Étude de Tarzan. Feutre sur papier, 1997.

Étude de Tarzan. Feutre sur papier, 1997.

Étude de posture. Feutre sur papier, 1997.

Étude de posture. Feutre sur papier, 1997.

Recherche de position. Feutre sur papier, 1997.

Recherche de position. Feutre sur papier, 1997.

Étude de banths. Feutre sur papier, 1997.

Étude de banths. Feutre sur papier, 1997.

Recherche personnelle. Feutre sur papier, 1997.

Recherche personnelle. Feutre sur papier, 1997.

Errances graphiques. Encre de Chine sur papier (plume), 1997.

Errances graphiques. Encre de Chine sur papier (plume), 1997.

Recherche personnelle. Encre de Chine sur papier, 1997.

Recherche personnelle. Encre de Chine sur papier, 1997.

1 commentaire pour l'instant