Archive avril, 2013

En chantier

Écrit par francois on 30 avril 2013 | Sans catégorie |

Progression du travail sur une illustration de commande. On assiste ici à l’application de la couche de couleur plus opaque, celle qui dissimule peu à peu l’esquisse colorée réalisée préalablement.

L’image finale sera utilisée en petit format imprimé, il serait donc superflu d’accorder énormément de temps et d’attention à des détails qui ne résisteront pas à la réduction; il me faudra donc résister à la tentation de lécher et de fignoler inutilement.

 

Travail en cours; huile sur carton à illustration.

Travail en cours; huile sur carton à illustration.

aucun commentaire pour l'instant

La bonté faite homme

Écrit par francois on 29 avril 2013 | Esquisses, Reconquête |

Vous savez comment je suis. J’ai les jointures qui me démangent à la seule vue d’un crayon. Alors voilà ce que ça donne: je ne devais griffonner initialement qu’un petit dessin sans trop de complication destiné à l’heureux acquéreur de certaines de mes planches originales, mais je me suis emporté, porté et transporté par la frénésie du dessin maladif.

Il en résulte une dédicace un peu plus poussée que ce que je sers habituellement en séance officielle de gribouillage. N’allez surtout pas vous faire des idées (si, si, c’est ce que vous vous apprêtiez à faire) parce que même en exécutant les plus basses bassesses et même les autres, encore pires, que vous maîtrisez si bien, vous ne me convaincrez pas d’en réaliser de semblables lorsque je sévirai au troquet non loin de chez vous. Cela dit, je considérerai néanmoins vos arguments avec mon attention coutumière et tout à fait intére$$ée.

 

Dédicace poussée; crayon et aquarelle sur papier.

Dédicace poussée; crayon et aquarelle sur papier.

7 commentaires pour l'instant

Vestiges d’une autre époque dépoussiérés

Écrit par francois on 22 avril 2013 | Projets variés |

Malgré les prodigieuses capacités qu’on lui connaît, mon cortex cérébral est mis à rude épreuve ces derniers temps; il n’a donc que l’ombre d’un atome de neurone à consacrer à ce carnet. Vous le lui pardonnerez, cela ne fait aucun doute.

Voici, pour vous remercier de cette indulgence qui vous honore, deux vieilleries extirpées du fond de mes tiroirs obscurs, deux vestiges poussiéreux d’une époque révolue, deux recherches personnelles datant de 1999.

Les photographier en vitesse dehors, au soleil, n’a pas donné de très bons résultats, j’avoue, mais c’est tout de même de bon coeur.

 

Minotaure; crayon sur papier, 1999.

Minotaure; crayon sur papier, 1999.

 

 

Recherche personnelle S.F, 1999; encre de Chine sur papier.

Recherche personnelle S.F, 1999; encre de Chine sur papier.

3 commentaires pour l'instant

Les largesses de l’artiste

Écrit par francois on 17 avril 2013 | Esquisses, Reconquête |

Moi, vous me connaissez: sous ma carapace rébarbative de kryptadamantite triplement renforcée palpite un viscère dégoulinant d’empathie, de bonté, de mansuétude, de magnanimité, de prodigalité et de toutes ces sortes de qualités remarquables dont vous n’avez pas grand chose à cirer si ce n’est que vous vous doutez bien, sagaces et futés comme vous avez l’habitude de l’être -petits canaillous- qu’il pourrait en résulter du pas trop vilain pour votre poire.

Eh ben, vous n’avez pas tout à fait tort et je vais mettre fin à cette affliction qui vous liquéfie le bulbe à force d’impatience, et ce sera judicieux car vous vous dites évidemment depuis un moment ”il va finir par aboutir oui? j’ai pas que ça à faire, nom d’un camembert (la majorité de mon lectorat est française, mais il vous est permis d’opter pour une conversion avantageuse en poutine ou sirop d’érable pour la traduction québécoise), qu’il décloaque de la menteuse et accouche vitesse grand V!” Alors pourquoi autrucher et nier l’évidence? Vous mettez le doigt dessus: ça vient, ça vient, trois petits mots juste pour préciser que les madames qui exposent leurs poitrails vallonnés aux quatre vents de la steppe également vallonnée, ci-dessous, plus bas, juste ci-après, sont des esquisses destinées à une illustration qui n’a jamais vu le soir (je ne travaille pas le jour sur mes projets personnels).

 

Recherche personnelle; crayon sur papier.

Recherche personnelle; crayon sur papier.

 

 

Recherche personnelle; crayon sur papier.

Recherche personnelle; crayon sur papier.

 

 

Recherche personnelle; crayon sur papier.

Recherche personnelle; crayon sur papier.

aucun commentaire pour l'instant

Coloration en ours, pardon en cours

Écrit par francois on 16 avril 2013 | Reconquête |

La suite du travail en cours sur les nounours déjà présentés précédemment.

Les choix chromatiques caractérisant la série Reconquêtes sont délibérément forts et contrastés. Des palettes chaudes étaient souvent appliquées aux planches du tome 1, alors que dans le deuxième, où l’on suit la Horde en déplacement -et où se manifeste donc une progression chronologique et climatique au fil du périple- certaines dominantes bleutées ou violacées apparaissent. Je m’applique même à frôler la dissonnance chromatique en évitant d’y tomber (enfin, j’espère n’y être point tombé. Vous me le direz quand vous aurez l’album en mains. Et puis non, laissez tomber, ou alors seulement si vous êtes d’accord avec moi).

 

Encrage; encre de Chine sur papier.

Encrage; encre de Chine sur papier.

 

 

Coloration; aquarelle et encre de couleur sur papier.

Coloration; aquarelle et encre de couleur sur papier.

aucun commentaire pour l'instant

Bien fait pour vous!

Écrit par francois on 11 avril 2013 | Esquisses, Reconquête |

Moi, vous me connaissez, j’ai un fond plutôt généreux, que le premier bon pain venu ne renierait jamais (même sous la menace d’être tranché vif).

Mais là, vous poussez le bouchon un peu loin. Demander toujours davantage de dessins, d’esquisses, d’illustrations et tout le toutim est tout ce qu’il y a de déraisonnable et d’irréaliste. En guise de punition fort bien méritée, et pour vous remettre dans ce chemin droit et vertueux que vous n’auriez jamais dû quitter, je ne vous accorde rien de plus qu’un misérable crayonné à peine perceptible -qui vous fera saigner des yeux et ce sera bien fait- ainsi qu’une coloration de cases même pas inédites.

Voilà pour vous. Et que cela vous serve de leçon. Non mais!

 

Crayonné; crayon sur papier.

Crayonné; crayon sur papier.

 

 

Coloration; aquarelle et encre de couleur sur papier.

Coloration; aquarelle et encre de couleur sur papier.

4 commentaires pour l'instant

Galerie virtuelle à venir

Écrit par francois on 8 avril 2013 | Reconquête |

Je songe à présenter en ligne un site uniquement consacré à la vente d’oeuvres originales. Exposer dessins, planches et esquisses, accompagnés d’un prix, me permettrait de consacrer moins de temps à répondre aux courriels me demandant quelles pièces sont disponibles, quelles sont leurs dimensions, leur prix, etc. Des confrères s’y essaient déjà et apprécient les avantages de la méthode.

Un ami autrement plus compétent que moi en ce domaine étudie la question; je devrais pouvoir rendre accessible cette galerie virtuelle dans peu de temps. Restez à l’écoute.

 

Ci-dessous, encrage d’une grande case mettant en scène une compagnie de sympathiques plantigrades gambadant joyeusement sur la steppe antique. Plus bas, on assiste à l’étape première de la coloration de cases où une dominante bleutée règnera dans les zones d’ombre.

 

Encrage; encre de Chine sur papier.

Encrage; encre de Chine sur papier.

 

 

Coloration; acrylique sur papier.

Coloration; acrylique sur papier.

8 commentaires pour l'instant