Encrage et crayonné

Écrit par francois le 10 mars 2011 | Esquisses, Reconquête |

Ci-dessous, deux exemples de crayonnés, dont l’un est en cours d’encrage. La planche en chantier est la troisième du tome 2 de Reconquêtes; l’autre dessin est une production personnelle.

 

Encrage; application de l'encre de Chine sur le trait au crayon.

Encrage; application de l'encre de Chine sur le trait au crayon.

 

 

Détail.

Détail.

 

 

Crayonné; tracé du dessin au crayon sur le papier.

Crayonné; tracé du dessin au crayon sur le papier.

 

 

Détail.

Détail.

4 commentaires pour l'instant

4 réponses to “Encrage et crayonné”

  1. C’est superbe tes dessins, et ton travail. Et encourageant de voir que tu travailles deja sur le tome 2 avant meme que le tome 1 ne soit sortie.

    Sur un autre sujet, as-tu deja entendu parler de École internationale d’été de Percé de l’Université Laval(http://www.perce.ulaval.ca/programmation/ete-2011.html). Leur programmation d’été ainsi que l’endroit est très intéressant (je n’aurais pas été surpris de voir ton nom figurer comme enseignant :-). C’est un peu trop loin pour moi, a moins que moi et ma famille aille visiter Dany et Valerie (des amis a toi et parrain/marraine de ma fille) cette été et que je rajoute une semaine a ma visite pour essayer une des formations…

    Merci de continuer a partager regulierement (ou presque) tes dessins et processus de creation de BD…

    -D

    12 mar 2011 at 7:39

  2. Oui, j’ai déjà entendu parler du programme de l’Université Laval à Percé, mais sans plus.
    Et non, je n’y participe pas: on ne m’a jamais rien demandé ou proposé quelque participation que ce soit.

    Merci pour les compliments. Je fais ce que je peux, mais mon objectif n’est autre que de mettre en ligne ce qui le mérite selon moi; si je n’ai rien à dire ou à présenter, je m’abstiens. C’est pourquoi la fréquence de mes manifestations, plutôt modeste, ne saurait rivaliser avec celle de certains confrères (dont je ne commenterai pas ici la qualité des interventions).

    13 mar 2011 at 12:23

  3. kofuskay

    La demoiselle de gauche me semble particulièrement cambrée, non?

    13 mar 2011 at 3:19

  4. Oui, ce n’est pas impossible, mais ça me plaît bien…

    Il y a appui sur la jambe gauche et repos de la droite légèrement sur le côté, ce qui désaxe le bassin et accentue la cambrure (déjà prononcée naturellement chez certaines populations africaines). Il y aussi que la pause en est une d’attente, car le personnage sait qu’il va y avoir un échange plus ou moins prolongé entre son maître et les invités de ce dernier.
    Puis, pour conclure en beauté, j’aime bien les croupes rebondies et tendues, offertes aux lecteurs (dont vous êtes, petit coquin qui aviez remarquée celle-ci).

    14 mar 2011 at 12:27

Trackback URI | Comments RSS

Répondre