Kermans et épiderme extraterrestre

Écrit par francois le 14 mars 2011 | Reconquête |

Je devrais être à la table à dessin à cette heure. Dans ces conditions de désobéissance professionnelle, je me vois contraint d’être bref. Au menu de ce matin, d’abord deux sbires du monarques de Kerma, en plein travail et visiblement concentrés sur leur ouvrage. Ils sont tirés de la deuxième planche de Reconquêtes 2.

Puis, pour la bonne bouche, une curiosité: je réfléchis et échafaude mentalement, ces temps-ci, ce qui pourrait être le projet qui suivra Reconquêtes. Il s’agirait d’une histoire se déroulant au Québec et mettant en scène des enfants évoluant dans un monde décrépit aux mains de ce qui semblera être des extraterrestres. C’est donc avec un ravissement non feint et tout à fait compréhensible que j’ai réagi, lorsque ma douce moitié m’a présenté, ce matin, ce qu’elle venait de découvrir dans une boîte à lunch (que nous avions oublié de vider de son contenu il y a déjà quelque temps). Un contenant de plastique dans lequel gisait lamentablement ce qui avait probablement été, jadis, un fruit fort appétissant (une poire, selon toute vraisemblance).

Formidable! Vite, que j’immortalise cette texture remarquable: je vois déjà naître en mon esprit la créature qui arborera ces pustules grumeleuses! Sera-ce un Selukoth venimeux de Nokroguah? Ou peut-être une Arrakïalle rampante d’Ardannyr (dont le jus des bourgeons purulents procurent, à celui qui ose l’absorber, des allucinations à nulles autres pareilles)? L’avenir seul le dira.

Restez donc à l’écoute!

 

Encre de Chine, aquarelle et encre de couleur sur papier.

Encre de Chine, aquarelle et encre de couleur sur papier.

 

 

Matière à création de bestioles exotiques...

Matière à création de bestioles exotiques...

2 commentaires pour l'instant

2 réponses to “Kermans et épiderme extraterrestre”

  1. Christian Rioux

    Hahaha! Il n’y a que toi pour se ravir de trouvailles aussi répugnantes!

    14 mar 2011 at 2:17

  2. Flatteur, va!…

    C’est d’ailleurs, soit dit en passant, pour ce projet que j’aurai recours à tes connaissances géologiques. Je t’en reparlerai quand l’histoire se précisera.

    14 mar 2011 at 3:22

Trackback URI | Comments RSS

Répondre