Avant le retour au travail sérieux

Écrit par francois le 6 août 2013 | Projets variés, Reconquête |

Après de courtes vacances, me voici de retour au boulot. Avant de me lancer sur les planches de BD, un peu d’assouplissement sur un dessin entamé depuis un certain temps. Ici, l’encrage en cours.

 

2 commentaires pour l'instant

2 réponses to “Avant le retour au travail sérieux”

  1. kofuskay

    Rho mais le blog est honteusement délaissé par les lecteurs habituellement assidus que nous sommes. Les vacances d’été nous font manquer à tous nos devoirs qui coincident avec nos plaisirs (la vie est bien faite tout de même)

    Je m’en vais de ce pas réparer cet honteuse et outrageante incohérence en postant ce message qui n’a d’autre sens que de louer vos qualités artistiques et surtout de souligner la très grande pertinence du choix de vos sujets/croquis/esquisses/échauffements matinaux/dessins/ébauches/ex-libris/illustrations/travaux/oeuvres.

    Jamais nous ne vîmes en effet trône si majestueux. L’envie de nous y affaler est vive pour peu que l’on enlève la grosse bête à poil. Celle de devant uniquement, il serait malvenu d’effrayer l’autre spécimen qui demeure malheureusement une espèce en voie d’extinction.

    Nous ne pouvons que vous féliciter de prendre si fréquemment cet animal quasi introuvable désormais et en passe de devenir une simple légende si ce n’est une fable comme sujet afin de nous assurer de ne jamais l’oublier.

    Ce que vous faites pour l’humanité est grand.

    16 août 2013 at 4:57

  2. Fugit irreparabile tempus; que dire d’autre cher ami?
    Il faut choisir et c’est ce que je fais: terminer cet album qui m’occupe depuis déjà un sacré bout de temps! Au détriment, j’en conviens, de mes manifestations sur ce modeste outil de communication numérique.

    Mais rassurez-vous: je vous réserve encore quelques spécimens rares que j’aurai eu la chance de coucher sur le papier (à défaut de le faire ailleurs, comme me le suggérerait un instinct naturel bien placé).
    Et soyez indulgent pour le dessinateur qui se contenterait du mur d’une grotte, mais qui est pris dans les tenailles impitoyables de ce quotidien moderne.

    30 août 2013 at 9:56

Trackback URI | Comments RSS

Répondre